Les Reproducteurs de Keranlouan

Mes clients me font confiance pour choisir le chien le plus adapté à leurs souhaits

Vous ne trouverez pas de photos des chiots sur ma page car ils sont vendus au plus tard dans les 15 jours qui suivent la naissance, sauf exception. Âgés de trois à quatre mois, ils quittent l’élevage après avoir bénéficiés d’un éveil personnalisé de leurs qualités naturelles.

Je ne peux donc pas montrer des « bébés » que l’on va me demander, et la réponse sera toujours
la même : « désolé ce chiot est déjà vendu ».
Par ailleurs, la photo d’un chiot de moins de deux mois ne permet pas en général de se faire une véritable opinion sur son physique. A partir de deux mois, je mets souvent des vidéos montrant le travail de certains d’entre eux. Mais n’importe lequel de mes chiots reçoit la même éducation et doit atteindre le même niveau de capacités.
Seules des particularités détectées en les accompagnant depuis leur naissance, et grâce à mes connaissances des caractéristiques des parents que j’ai croisés pour un résultat optimum, permettent de savoir si certains seront plus adaptés, à une vie à la maison, à chasser tel type de gibier, à de sociabiliser plus que d’autres, etc…
C’est la raison pour laquelle aujourd’hui pratiquement tous mes clients me font confiance pour choisir le chien le plus adapté à leurs souhaits, bien entendu, en respectant la couleur et le sexe qui me sont demandés.
Ensuite, c’est le maître qui fera évoluer son chien et obtiendra le résultat qu’il en attendait à condition de bien suivre mes conseils et en particulier ceux que je donne dans mon livre qui a été écrit dans ce but.

Ce qui fait la valeur des Keranlouan

Les Keranlouan sont des chiens bien dans leur tête, bien dans leur peau.

Je ne consacre pas toute mon énergie d’éleveur sur la génétique pour produire des fils et filles de stars de concours.

Ce qui fait la valeur des Keranlouan est pour :
. 30 % lié au pédigrée, c’est-à-dire à l’origine des parents, à leur palmarès,
. 30 % lié à l’attention que je porte au mélange de caractères des géniteurs. Seule la personne compétente qui a connu le père et la mère à l’état vierge (avant toute forme de dressage) peut le faire.
Il n’est pas question pour moi, de travailler au petit bonheur la chance.
. 40 % lié à l’initiation de base que j’apporte au chiot, un travail progressif d’éveil de ses qualités naturelles. Ces qualités doivent s’exprimer au moment opportun de la « formation » du chiot, sinon son horizon se ferme dans un périmètre limité, figé et rabougri pour toujours.
 

Mon but est de parvenir à l’épanouissement de mes chiots

Pour couvrir toutes mes lices je pourrais choisir un chien comme Hostar de Keranlouan qui gagne énormément de concours (avec l’aide de mes amis italiens).
Non ! Je préfère sélectionner différents mâles, la plupart du temps non primés (ou, pas toujours primés). C’est en fonction des connaissances que j’ai des origines de mes reproducteurs, mais aussi des caractères et qualités décelés chez eux dès tout petit que j’organise les saillies. Je veille à produire une bonne complémentarité de gènes et de caractères afin d’obtenir une descendance visant l’excellence pour la chasse.

Ensuite, à partir de huit semaines, je sors les chiots dans la nature pour découvrir leurs atouts et les aider à développer leur propre potentiel. Je peux ainsi proposer à chaque client un chiot qui correspond à ses attentes.

Si je vendais un de mes chiens pour faire de la reproduction, je tromperais l’acheteur et ses futurs clients, car les bébés produits n’auront que 30% d’atouts d’un Keranlouan issu de mon élevage.

Photos et L.O.F. des Reproducteurs, cliquer ici Photos et L.O.F. des Reproductrices, cliquer ici

Les dernières vidéos