Retour sur le salon de l’agriculture 2017

En attendant les images du salon 2018 …

À son retour du salon de l’agriculture 2017 auquel il était une nouvelle fois l’invité, Patrick Morin est revenu sur les différents principes de sa méthode pour éduquer les épagneuls bretons *.

« Je ne dresse pas les chiens, je leur donne envie d’obéir en me servant des qualités naturelles des parents. Les principes fondamentaux, c’est que je me sers de la qualité naturelle de base la plus importante, l’instinct de course à la poursuite, dans une zone dépourvue d’obstacles naturels. Et je vais vers une zone pourvue d’obstacles naturels.
Les zones dépourvues d’obstacles naturels sont des zones de glissades, d’insouciance, de conflits. Donc dangereuses. Les zones pourvues d’obstacles naturels ou artificiels, ce sont des zones de réflexion. Il est plus facile de travailler à vitesse réduite qu’à toute allure
».

Patrick Morin, invité pour toute la durée du salon international de l’agriculture 2017, a réalisé 30 performances devant 2000 personnes à chaque fois, et a lui-même été épaté par les performances de ses petits chiens : « mes chiens auraient pu avoir peur, c’était un endroit qu’ils ne connaissaient pas. Les spectateurs en avaient les larmes aux yeux. Je pense avoir transmis un message pour contribuer à l’épanouissement du chien ».

* « une méthode d’ailleurs valable pour tous types de chiens » nous précise Patrick Morin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières vidéos