Les 101 petits Keranlouan


Il était une fois un petit village, à la naissance des Monts d’Arrée, en Bretagne, dans les Côtes d’Armor.
Ce petit village s’appelle Callac de Bretagne, capitale mondiale de l’épagneul breton.

Aujourd’hui, les petits Keranlouan sont guidés dans la nature par Nicolas, afin de parfaire leur condition physique. Sous l’oeil attentif du maître, Patrick Morin !
«Qu’est-ce qu’ils sont disciplinés ces petits Keranlouan ! Ils viennent à moi dès que je les appelle.».

Les petits Keranlouan sont tous des adeptes de « la course à la poursuite »,
page 40 du livre « les secrets des keranlouan ».

Le chiot est attiré par le mouvement

Un gamin à l’école va travailler pour avoir de bonnes notes. Il est donc attiré par un chiffre, et il n’est pas sûr qu’il ait compris pourquoi.
Le chiot est attiré par le mouvement, et se rapproche de l’élément moteur qui est une source intarissable de découvertes intéressantes : passer des talus, des ruisseaux, des troncs d’arbres, rencontrer des jeux imprévus, comme prendre des brindilles dans sa gueule ou arracher des mousses sur les talus. Il va aussi sentir, pister, et parfois trouver des animaux.

Lorsque le chiot se trouve à proximité de vous, le « joujou extra » c’est le « bonbon* », élément essentiel pour le conditionner à se laisser attraper.
C’est plus attrayant qu’un chiffre. C’est rigolo, et affectivement cela les rapproche du « bibi ».

* Le bonbon est fait de gruyère emmental

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières vidéos